Accueil > Actualités


Actualités

#SEEPH #ActivteurDeProgrès : Portrait de Rémy Maltèse, créateur de Storic Motorcycles

22 novembre 2018






Dans le cadre de la Semaine Européenne pour l’Emploi des Personnes Handicapées (SEEPH) qui se tient du 19 au 25 novembre, nous avons rencontré Rémy, créateur de Storic Motorcycles. Lancée fin 2016, Storic Motorcylces est un garage spécialisé dans la Harley Davidson. Rémy nous parle de son parcours, de la gestion de son handicap au quotidien et de son accompagnement BGE. 
 



 


Boujour Rémy, pouvez-vous nous expliquer en quelques mots votre activité, et votre parcours :

Bonjour, Je suis Rémy Maltèse, créateur de Storic Motorcycles. Avant cela, j’étais monteur-frigoriste, et suite à mon accident je me suis reconverti dans quelque chose que j’aimais et que je faisais dans le passé pour moi. J’ai donc créé une société spécialisée dans la Harley, c’est ce que j’aime. Je fais de la réparation, la préparation, les révisions … dans un petit garage dans le 10e arrondissement sur Marseille.



Vous êtes déclaré en tant que travailleur handicapé, qu’est-ce que cela implique dans votre quotidien de chef d’entreprise ? 

Être à mon compte, c’est vrai que cela implique qu’il n’y ait pas que la partie mécanique à gérer. C’est sûr, c’est un grosse part du travail, mais c’est aussi de la facturation-devis, commande-recherche de pièces. Cela prend beaucoup de temps, il y a beaucoup de pièces spécifiques dans des catalogues de milliers de pages, avec énormément de fournisseurs. Du coup, je passe au moins la moitié de mon temps assis, et cela me permet de varier la fréquence physique et statique.
Et puis, sur les motos, j’ai des ponts qui permettent de soulever les motos, et de travailler à hauteur assis, avec des tabourets sur roulettes. Il y a aussi mon frère qui est là, à côté, lorsqu’il y a des charges vraiment lourdes, il m’aide à les manœuvrer pour pouvoir les bouger.


     
 

 

L’aide financière de 5000€ de l’Agepfiph vous a permis de financer quelque chose en particulier ? 

Cette aide financière m’a permis de lancer mon activité, pour tout ce qui était aménagement du local et outillage.

 

Un mot sur l’accompagnement de BGE ? 

C’est par le biais de Pôle emploi que j’ai atterri ici, je suis arrivé avec l’idée, et BGE m’a aidé à ficeler le projet. La première fois que j’ai rencontré mon conseiller, je n’avais pas le diplôme en mécanique, j’ai commencé l’école début 2016, pour obtenir mon diplôme en juin 2016. C’était vraiment délicat, car c’est un métier règlementé, et sans diplôme, je ne pouvais pas exercer. Donc pendant ma formation, j’ai avancé ma création pour être opérationnel au plus vite. J’ai ouvert mon garage en septembre 2016. Aujourd’hui, ça va, mon activité tourne.
 



Retrouvez la fiche de Rémy sur notre site : http://www.bge-provencealpesmediterranee.fr/communaute-bge/portraits-dentrepreneurs.html?portrait=183 



PARTAGER

À la une


#Portrait #Entrepreneur #BGE : Franck Ros, créateur de Style 2 Geek

Le jeu et le fantastique ne sont pas réservés aux ados, loin de là !

Lire la suite

#MonProjetdEntreprise // Réunion d'informations // Mardi 7 Mai // Draguignan



Lire la suite