Accueil > Actualités

Actualités

#TPE_BGE - Étude CEREQ-BGE : Les TPE, analyser et segmenter pour mieux agir

10 décembre 2018



Derrière le terme générique de TPE se cachent de nombreuses et diverses réalités. BGE et le CÉREQ ont mené une étude pour donner à voir ces réalités et mieux comprendre les différents ressorts et trajectoires de ces dirigeants d’entreprises. 

Le Cereq et BGE ont signé une convention de partenariat pour la mise en oeuvre d'un programme d'études. Celui-ci vise un double objectif : l'exploitation de données de la base BGE sur la création d'entreprise et la réalisation d'une enquete sur le devenir des bénéficiaires. Cette enquete quantitative a pour objectif d'aborder avec les créateurs leur parcours de création et leurs caractéristiques. Sont abordés : les facteurs déclencheurs, la phase préparatoire à la création d'entreprise, les détails de l'entreprise créée, la clientèle, la concurrence, les fournisseurs, les perceptions après création, les investissements dans les réseaux, les embauches à date de l'enquete.


METHODOLOGIE

Etude réalisée auprès de 56 741 entrepreneurs interrogés entre septembre et novembre 2017.
Les publics BGE ont des caractéristiques fortes que l’on retrouve dans le profil des répondants à cette enquête. Ces caractéristiques font écho à la volonté portée depuis 40 ans par BGE de démocratiser l’acte d’entreprendre tout en sécurisant les parcours professionnels.
Afin de mieux cerner ces publics, l’enquête s’est attachée à poser des questions liées aux facteurs déclencheurs, aux représentations, afin de comprendre la motivation à agir.

 


3 FAMILLES DE CRÉATEURS D'ENTREPRISE, et vous, quels entrepreneurs êtes vous ? 

Les créateurs de leur propre emploi
Plutôt peu diplômés et relativement âgés, ces créateurs sont venus à l’entrepreneuriat à la suite de l’expérience du chômage. Ayant mûri longuement leur projet, ils ont monté leur entreprise seuls avec un financement unique de niveau modeste. Leur principal objectif est maintenant de garantir la pérennité de leur propre emploi jusqu’à la retraite. Le chiffre d’affaires  qu’ils réalisent n’étant pas en augmentation régulière dans la plupart des cas cela pourrait freiner cette perspective. 
 
Les opportunistes
S’appuyant sur un niveau de diplôme moyennement élevé et des ressources financières assez importantes et relativement diversifiées, ces créateurs ont saisi une opportunité pour développer une activité économique soutenue et durable. Pour ce faire, ils ont investi dans des secteurs de main-d’œuvre qui ont nécessité le recrutement de personnels. Réussissant à faire croître le chiffre d’affaires de leur entreprise, ils perçoivent l’avenir avec optimisme.

Les porteurs de projets
Ce profil est constitué par des femmes et des hommes assez jeunes, plutôt diplômés du supérieur. Le moteur de leur démarche dans l’entrepreneuriat est de développer un projet personnel. Ne pouvant s’appuyer sur des ressources financières d’un niveau élevé, ils cherchent à vérifier dans la réalité le bien-fondé de leur projet en le développant  progressivement et avec prudence.

L'enquête en totalité ci dessous : 
   



PARTAGER

À la une


#Portrait #Entrepreneur #BGE : Anasü lance sa nouvelle collection le 25 avril !

Rappelez-vous, Anasü. Nous vous en avons déjà parlé il y a pas mal de...

Lire la suite

#Événement : Atelier Micro-entrepreneur - Demain, je gère ma boîte - vendredi 19 avril - Ste Musse

Ce vendredi 19 avril, nous vous donnons rendez-vous à la Maison des Services...

Lire la suite